Menu ENN Search

Un catalyseur pour le renforcement des pays SUN : Expériences de l'Assistance Technique pour le Tadjikistan et les Philippines

L’équipe de gestion des connaissances SUN de l'ENN avec la contribution de « Nutrition International » (NI) et de « Maximising the Quality of Scaling Up Nutrition Plus » (MQSUN+).

Écoutez des interviews avec les auteurs sur le canal de podcast ENN

Un des avantages supplémentaires pour les pays qui font partie du Mouvement SUN est l'accès gratuit à l'Assistance Technique (AT) pour les accompagner dans leurs efforts visant à institutionnaliser la nutrition et accélérer les progrès visant à réduire la malnutrition.

Une disposition importante de l'AT dans la phase actuelle du Mouvement SUN (2016-2020) c'est l’Assistance Technique pour la Nutrition (ATN), financé par le ministère du Développement international (DFID) du Royaume Uni.

En quoi consiste le projet ATN ?

Le projet ATN inclut deux fournisseurs de AT – la Maximisation de la Qualité de renforcement de la Nutrition Plus (MQSUN+) un consortium dirigé par le PATH ; et Nutrition International (NI, anciennement Initiative pour les micronutriments). Le projet ATN offre également un soutien en matière d'aide à la gestion aux Mouvements SUN à travers l'ENN.

L'aide dans le cadre ATN couvre tous les aspects de l'aide à la nutrition, tels que la politique de nutrition et l'analyse du cadre juridique ; la cartographie des intervenants en nutrition ; les coûts des programmes de nutrition ; le suivi et l’évaluation, et le développement d’un cadre commun de résultats (CCR)1 ou la conception et la mise en oeuvre de plans d’actions multisectoriels de nutrition. Les partenaires ATN fournissent une assistance technique aux pays soit à distance, soit dans le pays et l’AT peut être soit à court terme ou envoyée dans une approche à long terme, par étapes, qui prévoit un soutien par étape, au fil du temps (Voir l’exemple du Tadjikistan ci-dessous).

Les demandes de l’AT sous ATN sont habituellement générées par le point focal du gouvernement SUN, avec d’autres membres clés de la plate-forme multipartite nationale pour la nutrition, y compris les organisateurs du réseau SUN. Après cela, le pays commence un processus de discussion avec le fournisseur de l’AT pour s'assurer que les besoins sont bien compris et que les requêtes sont décomposées en produits spécifiques. Le consortium MQSUN+ reçoit les demandes de l’AT via le Secrétariat du Mouvement SUN (SMS), tandis que NI travaille directement avec les pays pris en charge par leur réseau local et leurs bureaux régionaux2.

Comment les pays accèdent-ils aux ATN ?

L’ATN est un modèle axé sur la demande dans le sens où les fournisseurs de l’AT peuvent répondre aux besoins des pays via les demandes des pays SUN. Le soutien est adapté au contexte spécifique du pays et aux défis du pays et il s'assure qu'il y a une possibilité de consultation approfondie avec les acteurs locaux et la collaboration sur les résultats et les réalisations.

Avec le Mouvement SUN maintenant composé de 60 pays membres, plus trois États de l’Inde (à compter de novembre 2017), il existe une diversité signifiante à travers le Mouvement, avec des pays qui luttent contre la malnutrition de façon singulière et travaillent au sein d’une gamme de contextes institutionnels, politiques et sociaux. Alors que des directives génériques sont disponibles et qu'il est possible d'apprendre davantage de l’expérience des autres pays SUN, il y a une demande des AT qui fournissent un soutien spécifique aux pays, en particulier sur des questions telles que l'introduction d'objectifs nationaux, le renforcement de programmes efficaces, travaillant et coordonnant divers secteurs, soutenant la mise en oeuvre de plans nationaux relatifs à la nutrition et l'élaboration de plans d'action pour lutter contre la malnutrition, et être capable d'évaluer l'état de malnutrition et son progrès. À la fin d'un service de l’AT, le gouvernement du pays qui a sollicité l’AT possède tous les résultats, y compris les plans nationaux, les outils, les cadres et les orientations élaborées.

Le Tadjikistan : Soutien pour un Cadre Commun de Résultats par MQSUN+

La République du Tadjikistan a rejoint le Mouvement SUN en septembre 2013. Depuis son indépendance en 1991, le Tadjikistan avait mis sur pied des lois et adopté des documents stratégiques pour améliorer la santé, la nutrition et la sécurité alimentaire. Le pays a également créé le Conseil de sécurité alimentaire de la République du Tadjikistan (CSAT), responsable de la coordination stratégique des prises de décisions relatives à la sécurité alimentaire nationale. Le Point focal du gouvernement SUN est le vice-ministre du Ministère de la Santé et de la protection sociale de la population au sein du gouvernement. La prévalence du retard de croissance chez les enfants âgés de moins de cinq ans est de 27 pour cent (2012) et 10 pour cent des enfants sont touchés par l'émaciation (RMN, 2017a).

En 2017, MQSUN+ a fourni une AT pour soutenir le gouvernement du Tajikistan dans le développant d'un CCR ; ce qui est en voie d'être traduit en un plan d'action multisectoriel pour la nutrition. La demande est arrivée par SMS en janvier 2017. Comme c'est le cas pour toutes les demandes, il a été formalisé dans un cadre de référence (CDR) pour décrire l’approche AT et le plan de travail et résultats attendus. Une fois le cahier des charges finalisé, il est approuvé par le Point focal SUN, le SMS et DFID. Le calendrier de ce processus peut varier sensiblement, selon l’accessibilité de tous les intervenants, y compris le gouvernement et les plateformes multisectorielles SUN. Le CDR du Tadjikistan a été finalisé début mars 2017 et la mise en oeuvre a commencé le même mois.

Entre mars et juin 2017, un expert international MQSUN+ et un consultant national – travaillant aux côtés de l’UNICEF au Tadjikistan (le donateur co-organisateur SUN) – ont soutenu le Point focal SUN et le ministère de la Santé et de la Protection sociale de la Population (MdSPP) pour faciliter la politique et le dialogue de stratégie au sein du gouvernement et entre les différents secteurs.

L’AT de 2017 a impliqué :

Ces activités ont abouti à un atelier de deux jours en mai 2017, où plus de 60 fonctionnaires de diff érents secteurs, des partenaires du développement, des représentants du secteur privé et de la société civile se sont réunis pour discuter et convenir d'une ébauche d’un CCR pour le Tadjikistan.

Après l’atelier, MQSUN+ a tenu d’autres consultations avec les ministères afin de finaliser les rôles des secteurs et de définir des interventions spécifiques à la nutrition et sensibles à la nutrition. En juin 2017, la version initiale du CCR (pas encore chiffré) a été mis au point et partagé avec l’UNICEF au Tadjikistan, et avec MdSPP Tadjikistan par l’équipe de MQSUN+. Le projet a été traduit en russe et une présentation a eu lieu avec le point de liaison de SUN et la plateforme multisectorielle un peu plus tard le même mois, lors du Forum Nutrition, afin de confirmer sa validation.

Le CCR de Tadjikistan couvre la période 2018-2022 et décrit les buts et les objectifs stratégiques pour le plan, fondés sur les objectifs de l’Assemblée mondiale de la santé (AMS) (adoptés par le Tadjikistan) et ceux de l’Objectif de Développement Durable (ODD) 2. Le CCR est divisé en quatre objectifs stratégiques, chacun d'eux divisé par résultats, indicateurs, moyens de vérification, agence principale et secteur contributeur. Dans certains cas précis, les objectifs ont été fixés, comme par exemple la couverture pour les compléments en vitamine A et l’iodation du sel.

Alors que cette AT est terminée et qu'un CCR a été développé et est en cours de validation, l'approche progressive adoptée par MQSUN+ permet de s'appuyer sur un travail déjà effectué, et une mission AT de suivi est déjà prévue. La phase suivante verra l’opérationnalisation du CCR. Ceci comprend une évaluation des besoins de renforcement des capacités, un travail avec les secteurs afin d’intégrer les éléments pertinents dans la planification de secteur, les coûts des activités et une définition des mécanismes financiers ainsi que l'élaboration du cadre de Suivi & Evaluation.

Philippines : Soutien au développement d'un Plan d’Action pour la Nutrition 2017-2022 aux Philippines

Les Philippines ont rejoint le Mouvement SUN en mars 2014 avec l'engagement de mettre fin à la faim et à la malnutrition sous toutes ses formes et de veiller à ce que chaque Philippin jouisse de son droit à une bonne alimentation et à une bonne nutrition. La sous-nutrition aux Philippines reste un problème majeur avec 30 pour cent des enfants de moins de cinq ans (EM5) affectés par le retard de croissance (2013) et 8 pour cent EM5 affectés par l’émaciation (2013) (RMN, 2017b).

En 2016, NI a terminé l'une de ses premières missions AT sous ATN, en offrant un soutien auprès du gouvernement des Philippines pour élaborer le Plan d’Action pour la Nutrition aux Philippines (PANP) 2017- 2022, plan d’action qui aborde les problèmes de nutrition dans le pays.Les femmes cultivent la terre à côté d'une école, où leur production sera utilisée pour la preparation des repas scolaires, Mindanao, Philippines

La demande d’AT est venue par le biais du Conseil National de la Nutrition (CNN), la principale agence de coordination en matière de nutrition aux Philippines et chargée d’élaborer le PANP. Les objectifs de l'AT devaient mener à une analyse de situation afin de :

Pour répondre à la demande de soutien en AT, NI a travaillé en étroite collaboration avec le CNN et l’UNICEF en utilisant une approche de partage des coûts, et a embauché un consultant indépendant expérimenté qui a dirigé une équipe à court terme pour livrer cette AT entre août et décembre 2016. L’équipe était composée d’un expert-conseil principal, de deux membres consultants et de deux assistants. Un groupe central a été formé pour travailler sur le plan, y compris les consultants et les représentants de plusieurs secteurs et organismes, les ministères du gouvernement (santé, agriculture, protection sociale et développement, et éducation), le National économique et Autorité de développement, l'Institut pour la recherche sur l’alimentation et la nutrition et le CNN.

L’équipe d'AT a fourni une analyse situationnelle du paysage nutritionnel par le biais de consultations, d’entrevues avec des informateurs-clés et de groupes de discussion dans la capitale et six régions, et ce en l'espace de quatre mois. Des ateliers consultatifs au niveau national et de secteur ont eu lieu par la suite, afin de diffuser et discuter les conclusions principales, et intégrer le processus de développement du CCR qui était lié au plan national. L'équipe a rencontré des intervenants par le biais de consultations au niveau national et sectoriel afin d'élaborer et de finaliser le plan, qui a été officiellement lancé par le gouvernement en mai 2017.

Le plan consiste en 46 projets comprenant 12 programmes et dont le cadre d’actions est entrepris par les organisms du CNN, d'autres agences gouvernementales nationales et unités locales, les organisations non gouvernementales, les institutions académiques et les partenaires au développement sur une période de six ans. Huit des programmes sont spécifiques à la nutrition, l'un d'eux est sensible à la nutrition et trois d'entre eux soutiennent des initiatives visant à créer un environnement « habilitant ».

La prochaine étape consiste à tirer parti du travail accompli dans le cadre de cette AT avec l’élaboration du plan d'action régional et sectoriel. NI et les autres fournisseurs d'AT, ainsi que le CNN reconnaissent qu’il y a un besoin de renforcement des capacités du CNN afin de guider les administrations régionales et les partenaires de secteur pour pouvoir efficacement concevoir, exécuter et suivre des actions prioritaires en matière de nutrition, et ce au niveau régional. Il est également nécessaire de construire et de faire respecter une coordination efficace entre plusieurs organismes de nutrition et leurs partenaires. Cette nouvelle phase d'AT sera à long terme (24 mois, prenant fin décembre 2019) afin d’opérationnaliser le PANP et de faire progresser le programme de nutrition. Elle sera soutenue par NI, l’UNICEF et le CNN.

Pour plus d’informations sur le CCR Tadjikistan, visitez ce lien.

Pour plus d’informations sur le Plan d’Action pour la Nutrition aux Philippines (PPAN : 2017-2022), visitez ce lien.

 

Read more...

Références

RMN 2017a. Le Rapport mondial sur la nutrition (2017), Profils nutritionnels par pays : Tajikistan. Initiatives de développement Poverty Research Ltd, Royaume-Uni. https://www.globalnutritionreport.org/2017-country-profiles-asia/

RMN 2017b. Le Rapport mondial sur la nutrition (2017), Profils nutritionnels par pays : Philippines. Initiatives de développement Poverty Research Ltd, Royaume-Uni. https://www.globalnutritionreport.org/2017-country-profiles-asia/

 

1Visitez le pole média de l'ENN pour une série de podcasts sur des CCRwww.ennonline.net/mediahub/crf1

2Les pays couverts par NI sont : le Bangladesh, le Burkina Faso, la RDC, l'Ethiopie, l'Indonésie, le Kenya, la République démocratique populaire du Laos, le Malawi, le Mozambique, la Birmanie, le Népal, le Niger, le Nigéria, le Pakistan, les Philippines, le Rwanda, le Sénégal, la Tanzanie, l'Ouganda et la Zambie.

More like this

FEX: Comprendre le cadre de résultats communs du mouvement SUN: les enseignements tirés de cinq pays

Par Tamsin Walters, Consultant ENN Ceci est un résumé d'un document ENN qui réunit la réflexion de fond autour du cadre commun des...

NEX: Faire le bilan des procédures et des objectifs : Évaluations conjointes du Mouvement SUN (2017) au Burkina Faso et au Kenya

Ambarka Youssoufane, spécialiste regionale ENN en gestion de connaissances pour l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale, et Lillian Karanja,...

NEX: Progresser vers une programmation multisectorielle en Mauritanie

Mohamed Ould Saleck est le coordinateur du Programme National de Nutrition du Ministère des Affaires sociales, de l'Enfance et de la Famille en Mauritanie. Contexte Un...

Resource: Transcription du podcast: Planification et développement d'un Cadre Commun de Resultats

Écouter ce podcast en anglais Tui Swinnen (TS): Coordinateur Mondial Tamsin Walters (TW): Consultant TS : Bonjour tout le monde et bienvenue dans cette série de...

FEX: Équipe d'intervention rapide du groupe mondial sur la nutrition

Par Ayadil Saparbekov Read an English version of this article here Ayadil Saparbekov occupe depuis 2013 le poste de coordinateur adjoint du Groupe mondial sur la nutrition...

Resource: Transcription du podcast: Évaluation et le renforcement d'un Cadre Commun de Resultats

Écouter ce podcast en anglais Tui Swinnen (TS): Coordinateur Mondial Tamsin Walters (TW): Consultant TS : Bonjour tout le monde et bienvenue au troisième et...

FEX: L'agriculture tenant compte de la nutrition en Zambie : un travail en cours continuel L'agriculture tenant compte de la nutrition en Zambie : un travail en cours continuel

L'agriculture tenant compte de la nutrition en Zambie : un travail en cours continuel1 Par Mary Corbett Read an English version of this article here Conseillère...

FEX: Introduction à l'édition spéciale

La série d'articles la plus récente du Lancet portant sur la dénutrition maternelle et infantile (Bhutta et al, 2013) a estimé que, même...

FEX: Groupe nutrition du Yémen : programme intégré famine-prévention

Par Anna Ziolkovska Read an English version of this article here Anna Ziolkovska est actuellement coordonnatrice du Groupe nutrition au Yémen. Anna est titulaire...

FEX: Mise en œuvre d’enquêtes sur la nutrition en Afrique Subsaharienne par la méthodologie SMART.

Par Jana Daher, Fanny Cassard, Sara Gari, Victoria Sauveplane-Stirling, Mara Nyawo et Patrick Codjia Read an English version of this article here Jana Daher est chef de...

FEX: Action intégrée post-Rome : expériences du nord-est du Nigeria

Par Kirathi Reuel Mungai et Adeola Goriola Makanjuola Read an English version of this article here Kirathi Reuel Mungai est un spécialiste de la nutrition qui...

NEX: Appliquer le Compendium d'actions pour la Nutrition : Expériences d’Haïti et de Birmanie

Sansan Myint est coordinatrice REACH1 en Birmanie. Agnes Solano est une ancienne coordinatrice REACH en Haïti. Holly D Sedutto est une consultante pour le réseau...

FEX: Expériences de la coordination 'Whole of Syria' pour la nutrition

Par Saja Farooq Abdullah et Lindsay Spainhour Baker Read an English version of this article here Le Dr Saja Abdullah travaille actuellement en tant que coordinatrice de...

FEX: Expériences de coordination du secteur Nutrition en Syrie

Par Muhiadin Abdulahi Read an English version of this article here Muhiadin Abdulahi travaille avec l'UNICEF Syrie comme Coordinateur du secteur/groupe Nutrition depuis...

FEX: Groupe de nutrition en Somalie : pack de prévention intégrée famine

Par Samson Desie Read an English version of this article here Desie Samson est spécialiste de la nutrition et travaille actuellement comme coordonnateur du groupe de...

FEX: Gestion de la MAS aux Philippines : d'un modèle d'urgence à l'adoption de politiques nationales et gouvernementales

Par Aashima Garg, Anthony Calibo, Rene Galera, Andrew Bucu, Rosalia Paje et Willibald Zeck Read an English version of this article here Aashima Garg est une...

FEX: Programme de subventions pour le développement de l'enfance (CDGP) dans le nord du Nigeria : influencer les programmes de politiques sociales sensibles à la nutrition dans l'État de Jigawa

Par Fatima Adamu, Maureen Gallagher et Paul Xavier Thangarasa Read an English version of this article here Fatima Adamu est chargée de communication pour Action...

Blog post: Notes de Myanmar – une visite conjointe d’ENN and de Nutrition International

READ THIS BLOG IN ENGLISH J'ai débuté en avril avec une visite d'une semaine au Myanmar; il s'agissait de ma première visite en tant que...

FEX: Une analyse qualitative rétrospective d'une intervention d'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants (ANJE) chez les réfugiés en Europe

Résumé d'une thèse de maîtrise1 Par Alexandra Svoboda Alexandra est étudiante de maîtrise en Nutrition pour la santé...

NEX: Creuser jusqu'au niveau infranational : Mise en oeuvre multisectorielles au Kenya, au Népal et au Sénégal

L'équipe de Gestion des Connaissances SUN de l'ENN Des progrès substantiels ont été accomplis dans la défense de renforcement de programmes...

Close

Reference this page

ENN’s SUN Knowledge Management team (2018). Un catalyseur pour le renforcement des pays SUN : Expériences de l'Assistance Technique pour le Tadjikistan et les Philippines. Nutrition Exchange 9 French Edition, January 2018. p20. www.ennonline.net/nex/9/expériencestadjetlesphillippines