Menu ENN Search

Compte rendu de l'impact nutritionnel sur un projet de permaculture au Népal.

Read an English version of this article here

Par Anne-Marie Mayer

Anne Marie Mayer est une nutritionniste indépendante spécialisée dans les rapports entre agriculture and nutrition. Elle est titulaire d'un doctorat en nutrition internationale, sciences des sols et épidémiologie de l'Université de Cornell, aux Etats-Unis. Elle s'intéresse actuellement aux évaluations multi sectorielles, à la qualité nutritionnelle des aliments, ainsi qu'aux rapports entre nutrition et agriculture durable.

La présente étude a été commanditée par le Centre Himalayen de Permaculture (HPC). L'auteure tient à remercier le directeur du HPC, Bhuwan Khadga ainsi que l'équipe du HPC au Népal pour leur soutien tout au long de la réalisation de cette étude. Elle remercie également l'assistant de recherche et traducteur, Renu Shakya, ainsi que le conseiller technique du HPC, Chris Evans d'avoir apporté son soutien à la planification et au suivi de cette étude.

ENN remercie le Bureau régional de l'UNICEF pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre (WCARO) pour son soutien à la traduction des articles sur Field Exchange en français.  

Lieu : Népal

Ce que nous savons : Des directives sont disponibles en matière de conception de projets agricoles visant à mieux nourrir la population mais l'impact sur le problème est encore faible.

Qu'apporte cet article : le Centre himalayen de permaculture (HPC) est une organisation d'origine communautaire renforçant la capacité des agriculteurs à mettre en place des techniques agricoles de permaculture pour assurer la sécurité alimentaire, la santé, l'éducation et des moyens de subsistance. Aucun objectif nutritionnel explicite n'est fourni ici. Le HPC a fait l'objet d'une évaluation en avril 2018 au moyen de groupes de discussion et d'entretiens individuels réalisés avec le personnel et les bénéficiaires du HPC. Les personnes interrogées ont fait état d'un perfectionnement des techniques agricoles et des activités de subsistance qui ont diversifiés les productions agricoles, amélioré les récoltes, augmenté les revenus des ménage, amélioré la qualité de l'eau ainsi que les techniques d'assainissement et d'hygiène, et réduis la charge de travail des femmes, ce qui leur laisse davantage de temps pour assainir la maison, prendre soin des enfants et nourrir de manière appropriée les nourrissons et jeunes enfants. Les ménages ont indiqué avoir améliorer leur diversité alimentaire. Le HPC possède un fort potentiel d'impact nutritionnel positif. Des leçons tirées d'autres programmes nutritionnels, telles que la promotion du dialogue pour faire changer les comportements, peuvent être appliquées au HPC afin d'accroître son impact sur la nutrition. Les domaines clés comme la participation des femmes au programme, ainsi que l'accès aux marchés et à l'éducation en matière de nutrition et de santé font actuellement l'objet d'une prise en charge. 

Contexte

La situation nutritionnelle du Népal s'améliore mais continue de présenter un sérieux problème de santé publique. Les données les plus récentes indiquent que 36 % des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique, ce qui constitue une réduction significative de 57% par rapport au chiffre de 1996 (Ministry of Health Nepal and New Era 2017). Le Centre Himalayen de Permaculture (HPC) est une organisation communautaire non gouvernementale fondée en 2010 par des agriculteurs formés du district de Surkhet, dans la région du Moyen-Ouest. Elle vise à établir une agriculture durable ainsi qu'une sécurité alimentaire et énergétique solide dans les ménages par le biais de programmes de développement rural. I s'appuie sur plus de trente ans d'expérience en matière de formation, de conception et de mise en œuvre de la méthode de permaculture dans des endroits éloignés du Népal où les conditions sont plus difficiles.

Le HPC travaille avec plus de 850 ménages dans deux districts ruraux de l'ouest du Népal, Humla et Surkhet, et possède un budget annuel d'environ 84£ (12 800 roupies népalaises) par ménage. Le HPC arrive à la fin de son projet visant à construire une base pour aider les ménages à se sustenter et renforcer la communauté (Building Livelihoods for Household and Community Resilience ou BLHCR). Entre 2015 et 2018, ce projet a permis d'organiser le travail autour de cinq domaines: sécurité alimentaire, santé, éducation, moyens de subsistance et renforcement des capacités. Une gamme de de plus de 45 techniques est utilisée pour augmenter et diversifier la productivité agricole; réduire le coût des activités domestiques (en termes de temps, de main-d'œuvre et d'argent) ; améliorer la santé par le biais d'une nutrition et d'une hygiène plus saine ainsi qu'une charge de travail réduite ; utiliser et recycler les ressources locales ; et protéger l'environnement. Les quatre composantes principales du projet sont : i) démonstration des techniques ; ii) formation des communautés ; iii) fourniture de ressources ; et iv) recherches sur les techniques et approches. Les activités bénéficient d'un soutien au sein des communautés à travers le renforcement des capacités aidé par les techniciens du HPC et les « consultants en permaculture aux pieds nus » (CP), des agriculteurs sélectionnés par leur communauté pour leurs qualités de meneur, leur connaissances techniques et leur application réussies des techniques.

Le HPC est un programme multi sectoriel dont les activités et résultats prévus couvrent différents secteurs, comme entre autres l'agriculture, les moyens de subsistance, la santé et l'environnement. Si l'amélioration de la nutrition n'est pas explicitement mentionnée dans ses objectifs, de nombreux éléments sont en place pour soutenir une sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) adéquate, et le HPC offre une bonne étude de cas permettant de démontrer que la permaculture a le potentiel pour appuyer la SAN.

Cette étude de cas n'est pas une évaluation du projet BLHCR, mais une évaluation à plus long terme du travail qu'effectue le HPC dans le district de Surkhet, où il collabore avec 265 ménages. Le HPC a commandité cette étude car aucune évaluation d'impact n'a été effectuée à ce jour, bien qu'il existe un souhait d'améliorer les activités visant un impact nutritionnel. Cette étude vise à évaluer le potentiel du HPC à améliorer la nutrition ainsi qu'a identifier des plans de recherches et d'évaluation du HPC sur le long terme mais aussi d'autres programmes multi sectoriels similaires.

La permaculture peut être définie comme « la conception et l'entretien sensibles aux systèmes agricoles productifs possédant la diversité, la stabilité et la résilience d'écosystèmes naturels. Elle incorpore harmonieusement les habitants au paysage, subvient à leurs besoins alimentaires et énergétiques, leur offre un toit, et répond à d'autres besoins matériels et non matériels de manière durable. Geoff Lawton, Consultant, Concepteur et Professeur en Permaculture

Méthodes

Le développement d'outils de recherche participatifs a d'abord été étayé par une analyse bibliographique et sur des conseils prodigués par des pairs. Des questionnaires ont été élaborés pour des groupes de discussion (GD) et pour des entretiens avec les informateurs clés. Une recherche a été effectuée sur le terrain sur une période de trois semaines en avril 2018 à Surkhet. Des groupes de discussion ont été mis en place, l'un composé d'un groupe d'agricultrices (n=7), l'autre d'un groupe d'agriculteurs (n=6) et le dernier d'un groupe d'alphabétisation pour adultes (n=1). Des entretiens individuels ont été effectués avec deux membres du personnel du HPC, six CP, un enseignant, deux agricultrices et deux professionnels de la santé locaux. Les conclusions ont été présentées lors d'un atelier rassemblant les techniciens du HPC et les CP, et une théorie du changement a été développée. Un dernier atelier avec le HPC a permis de faire des recommandations et de se pencher sur les prochaines étapes.

Résultats

Couverture et participation à la formation

La formation est ouverte à tous les membres des groupes d'agriculteurs et d'agricultrices des villages où le HPC est présent. La formation vise une participation principalement masculine: 39% d'hommes ont été en droit de participer et seulement 28% de femmes durant la formation qui a eu lieu entre novembre 2017 et avril 2018. Une formation en matière de santé et de nutrition est perçue comme destinée aux femmes, tandis qu'une formation aux moyens de subsistance et à l'agriculture est perçue comme destinée aux hommes. La majorité des CP sont des hommes, en dépit des efforts faits pour recruter et maintenir des femmes pour ce poste.

Choix de nouvelles techniques

Les personnes interrogées ont indiqué avoir mis en place de nombreuses nouvelles techniques grâce au HPC, comme planter des arbres fruitiers en pépinières, introduit l'apiculture, les cultures commerciales, le compostage, la plantation d'arbres, la couverture des denrées, l'entretien de la maison et bien d'autres. Parmi les nouvelles cultures mentionnées, on retrouve en particulier des prunes, des poires, des pêches, des kiwis, des amandes, des oranges, des mûres, des figues, des bananes, des arbres fourragers, des légumes verts, de l'ail, des oignons, des tomates et les cultures commerciales. Les rapports semestriels du HPC (disponibles sur www.himalayanpermaculture.com/reports/) donnent plus de détails sur les techniques adoptées au cours de chaque période de six mois.

Renforcement de la résilience et des systèmes agricoles productifs

Les défis rencontrés par l'agriculture mis en évidence sont la sécheresse, les nuisibles, un accès au marché insuffisant et le manque d'ouvriers agricoles en raison de la migration. Le HPC a relevé ces défis en introduisant des systèmes agricoles divers et pérennes, présentants une riche variété d'espèces agro-forestières et en utilisant différentes techniques de propagation. Des races de bétail améliorées ont été introduites, tandis que les cheptels ont été réduits afin de permettre la régénération naturelle des forêts sur les coteaux et de réduire la demande de main-d'œuvre. Les systèmes de compostage et d'approvisionnement en eau sont gérés de manière à augmenter la production. Un système de riziculture intensive (SRI) demandant moins de main-d'oeuvre, de graines et de désherbage a été introduit. Les agriculteurs utilisant ce SRI déclarent avoir vu une augmentation de leur récoltes (même s'il n'existe aucune donnée permettant de vérifier cela). Il a également été fait état d'une augmentation des récoltes de maïs et de sarrasin, grace à l'assolement, à l'irrigation et à de nouvelles techniques telle que la culture associée. Une grande variété de fruits et de légumes à la croissance plus rapide et au rendement plus important a également été ajoutée. 

Amélioration des moyens de subsistance

L'amélioration des moyens de subsistance est un objectif clé du HPC qui permettra de freiner l'émigration et remédier à la pauvreté. Le HPC aide la population à se sustenter en introduisant des procédés tels que les microcrédits, l'apiculture, la production de graines de légumes, la culture et la transformation du coton et des aromates, le développement des moulins et des cultures commerciales (bien que le tissage et la transformation des fruits et légumes soient encore en développement). L'accès aux marchés, en particulier pour les aliments périssables, a été cité comme étant restreint par les communautés lors de cette étude; le HPC prévoit des activités permettant d'y remédier.

Recettes et dépenses

Les personnes interrogées ont déclaré une augmentation du revenu des ménages grâce aux activités de moyens de subsistance du HPC, telles que la vente de cultures commerciales, de miel, de fruits et légumes, de plantes fourragères et de jeunes plants mais aussi grâce à une augmentation de leurs économies; par exemple, un foyer a moins besoin d'acheter puisque les aliments tels que les fruits et légumes ou le sucre (remplacé par le miel) sont maintenant produits chez soi. Les personnes interrogées ont indiqué utiliser ce revenu supplémentaire pour payer des frais de scolarité, acheter du savon, des vêtements, des articles de papeterie et de la nourriture (sel, sucre, légumineuses, huile, riz et nouilles) mais aussi pour assister à des festivals. Certaines dépenses peuvent avoir des bienfaits directs comme indirects sur la nutrition, à court terme ou sur le long terme (le savon permettant par exemple d'améliorer l'hygiène).

Alimentation

La plupart des participants aux GD ont signalé une hausse de la consommation de fruits, légumes et légumineuses depuis leur participation au programme du HPC. Pour certains ménages, la consommation de produits laitiers a chuté en raison du manque de main-d'œuvre pour élever le bétail. Cependant, les mesures d'atténuation mises en place (comme l'approvisionnement en fourrage et en eau, et les espèces améliorées) semblent avoir atténué cet effet. Des habitudes tenaces comme la sur-cuisson des légumes, qui leur fait perdre leurs nutriments, et le sur-traitement du riz font partie des défis persistants en matière de nutrition, ainsi que la tendance à utiliser le revenu supplémentaire du ménage pour acheter des aliments transformés remplaçants des aliments traditionnels plus sains. Parmi les stratégies du HPC pour remédier à ces problèmes, on trouve des démonstrations culinaires, de transformation et d'associations d'aliments, et l'utilisation du sarbotum pito (un complément alimentaire développé localement). Cependant, les personnes interrogées et le personnel du HPC ont indiqué que la population achète toujours de manière générale des aliments transformés. Peu de données sont disponibles sur la prévalence locale de la malnutrition, ce qui ne permet pas de comparaison avec les données nationales. Toutefois, les personnes interrogées ont fait remarquer que leur santé et leur nutrition se sont améliorées. Il est nécessaire d'avoir des données pour vérifier ces indications.

Autonomisation des femmes

Les activités du HPC semblent avoir été efficaces pour réduire le temps et les efforts des femmes au travail, par exemple par le biais de l'application de technologies spécialisées comme les cuisinières éco-énergétiques. Les personnes interrogées ont également déclaré gagner du temps grâce à l'amélioration de la durabilité des systèmes naturels (systèmes d'eau améliorés, sols plus fertiles, reforestation et culture d'arbres fourragers à proximité de la maison), sans que cet impact ne soit généralement reconnu lors du débat portant sur l'emploi du temps et la nutrition des femmes. Les femmes interrogées ont indiqué disposer davantage de temps pour s'occuper des enfants, du nettoyage et de l'hygiène de la maison, préparer des repas spécialement pour les enfants, se consacrer à des activités génératrices de revenus ou pour des entreprises sociales, ou encore assister à des réunions/se sociabiliser. Les femmes dépensent moins d'énergie pour effectuer un travail agricole difficile et aller chercher de l'eau et du fourrage, ce qui impact sur leurs besoins énergétiques.

Promotion de la nutrition et de la santé

Les activités de promotion de la santé et de la nutrition du HPC comprennent une formation en nutrition, des démonstrations culinaires et des foires de la santé. Le manuel destiné aux agriculteurs compte un chapitre sur les régimes alimentaires et la nutrition, dans lequel les propriétés nutritionnelles des aliments sont décrites et des conseils sont fournis en matière de transformation des aliments, d'élaboration desarbotum pito et de soins à apporter aux enfants malades ou souffrants de malnutrition. Les pratiques d'hygiène figurent également en bonne place dans le programme de la formation. Il existe des lacunes dans le programme dont l'absence de conseils suffisants quant aux pratiques d'allaitement et l'absence de ciblage des femmes dans le cadre de la formation à la nutrition et à la santé au cours des 1000 premiers jours. Plusieurs femmes ont indiqué avoir bénéficié d'une formation en matière de santé et de nutrition sur des thèmes tels que l'ANJE (Alimentation des Nourrissons et des Jeunes Enfants) et de nouveaux menus, mais cette formation a eu lieu pour certaines il y a entre deux et quatre ans. Les femmes ont également apprécié la formation qu'elles ont suivies en matière de multiplication végétatives, de plantation d'arbres fruitiers, de blocs à lécher pour le bétail, de cuisinières éco-énergétiques et d'hygiène du foyer. 

Soins maternels lors des 1000 premiers jours

Les soins adéquats à la prévention de la malnutrition apportés aux mères et aux enfants sont faibles. Selon les recommandations globales, les femmes enceintes doivent adopter une alimentation saine offrant suffisamment d'énergie, de protéines, de vitamines et de minéraux pour subvenir aux besoins de la mère et du bébé (OMS, 2016). Le HPC pourrait contribuer à améliorer les soins maternels en rendant les aliments sains plus accessibles et en réduisant la charge de travail des femmes. Certaines femmes interrogées reconnaissent un impact positif, par exemple « Je mange du poisson, de la viande, du lait et du lait caillé lors de ma grossesse. Après la naissance, je me repose quatre mois à la maison. Pendant cette période, je peux nourrir mon enfant quatre ou cinq fois par jour. Cela diminue une fois que je dois retourner aux champs ». Toutefois, des personnes interrogées dans un autre village ne mentionnent aucune réduction de la charge de travail, ni aucune attention spéciale apportée à leur alimentation pendant la grossesse. Les raisons de l'existence de telles différences entre les villages ne sont pas claires. La prévalence d'un grave problème d'anémie parmi les femmes a été signalée : elle est causée par des saignements excessifs (en raison d'une utilisation inappropriée de contraceptifs) et une mauvaise alimentation.

Pratiques d'Alimentation des Nourrissons et des Jeunes Enfants

Les femmes plus âgées ont indiqué que les pratiques d'ANJE se sont grandement améliorées depuis le début du programme du HPC en raison des activités permettant de gagner du temps et d'aliments variés plus disponibles, qui sont importants pour l'ANJE. Cependant, les professionnels de la santé interviewés estiment que la moitié des femmes n'allaitent pas exclusivement pendant les six premiers mois et utilisent des SLM (Substituts de Lait Maternel) tels que le lait de buffle, le sarbotum pito et la nourriture familiale. Les GD confirment cette déclaration et ont révélé les difficultés à allaiter exclusivement pendant les six premiers mois à cause du manque de lait, de temps, des naissances rapprochées et des mariages précoces. Le recours au sarbotum pito, un précieux complément alimentaire, semble mitigé: certaines mères n'utilisent que la nourriture familiale (riz, dal et légumes), alors que les ingrédients et le temps nécessaires à sa préparation sont disponibles.

Amélioration des systèmes d'eau, d'assainissement et d'hygiène

Le HPC a introduit de nombreuses activités pour promouvoir l'hygiène et des technologies faciles à mettre en place afin d'aider à améliorer la sécurité alimentaire et les pratiques d'hygiène. L'approvisionnement des ménages en eau du robinet et l'installation de sanitaires constituent des bénéfices cruciaux pour la santé. Les pratiques introduites par le HPC font gagner du temps aux femmes, elles peuvent effectuer davantage de travaux domestiques légers, ce qui améliore la propreté de la maison et permet de laver les vêtements. Le HPC apporte également un soutien à l'installation de sanitaires. Les toilettes (sèches ou traditionnelles) sont maintenant courantes. 

Une théorie du changement (TdC) a été inspirée par ces conclusions et développée pour les résultats de toutes les interventions du HPC (Graphique 1). Cette TdC montre clairement la manière dont les différentes approches du HPC interagissent et convergent pour renforcer le potentiel d'amélioration de la nutrition. Les femmes perdent moins de temps grace à une variété d'activités, dont font parties les technologies, les améliorations environnementales et la fourniture de services de base, tels que l'eau et le fourrage. Les systèmes alimentaires sont diversifiés grâce à l'agroforesterie, à la gestion des ressources naturelles, ainsi qu'aux potagers et aux vergers. Les revenus peuvent servir soit à améliorer la nutrition, soit à acheter des aliments hautement transformés et pauvres sur le plan nutritionnel. L'éducation à la nutrition et à la santé peut être utilisée pour contrer cet effet.

Graphique 1 : théorie du changement des résultats de l'impact nutritionnel du HPC

Ceci est uniquement disponible en anglais - désolé pour tout inconvénient causé

Limites

D'autres projets ont été mis en place au même endroit, ce qui signifie que le mérite de ces améliorations ne revient pas nécessairement seulement au HPC. Des données de référence et une enquête comparative permettraient d'évaluer l'origine des avantages apportés. Il est possible que les personnes sondée aient exagéré les bienfaits du projet. Afin d'atténuer ce risque, les GD étaient seulement constitués de membres de la communauté, sans personnel du HPC présent.

Les recommandations

La force des différentes activités du HPC est qu'elles sont mises en oeuvre pour servir de multiples objectifs. Cette qualité est inhérente au design de la permaculture, elle vise à relever des défis et répondre aux multiples besoins de la communauté. Les recommandations spécifiques suivantes, formulées à partir de cette évaluation, ont été faites au HPC :

  1. Créer un objectif spécifique et une ligne budgétaire pour les futurs projets en matière de nutrition afin de prioriser et gérer les activités liées à cette dernière.
  2. Collaborer avec un organisme de recherches afin de recueillir systématiquement les données dans tous les secteurs, y compris des données de référence dans les nouveaux villages.
  3. Recueillir les données des indicateurs spécifiques à la nutrition, par exemple le score de diversité alimentaire et les échantillons de la consommation hebdomadaire de nourriture des ménages récoltés au cours des différentes saisons.
  4. Améliorer la participation et le recrutement des femmes et faire en sorte qu'elles restent membres du personnel technique et CP en élargissant les critères de sélection des techniques agricoles, ainsi qu'en fournissant un service de crèche et de repas pour enfants lors des sessions de formation.
  5. Promouvoir une formation à la nutrition qui insiste, aussi bien auprès des hommes que des femmes, sur l'importance de la transformation et de la cuisson des aliments à la maison et inclue le personnel du HPC, les techniciens et les CP. Créer une formation spécifique à l'ANJE et aux soins maternels ciblant les femmes enceintes et qui allaitent. Mettre à jour les documents de formation sur les pratiques d'ANJE, en particulier pour la section sur l'allaitement.
  6. Organiser une formation pour les formateurs (FdF) en matière de santé et de nutrition à suivre par les techniciens et les CP, et renforcer les capacités des agents de santé à soutenir la formation.
  7. Développer un marché pour les aliments riches en nutriments identifiés comme insuffisants dans l'alimentation locale.
  8. Assurer une formation et un soutien aux CP, aux techniciens et aux membres de la communauté sur les thèmes concernant directement les personnes, tels que la gestion du temps, l'autonomisation personnelle, le renforcement de la confiance en soi, l'écriture de rapport, la prise de parole en public et l'organisation.

Au cours des six mois suivant l'évaluation, le HPC a effectué plusieurs changements après que ces recommandations aient été faites. Les critères de sélection des techniciens et des CP ont été élargis pour inclure les femmes et leur offrir des formations en matière de genre (comme à la santé des femmes et à l'égalité des sexes). Des femmes plus âgées, fortes d'une riche expérience et n'étant plus responsables de jeunes enfants, ont été recrutées. Des crèche et de repas pour enfants ont été mis en place lors des sessions de formation afin de permettre aux femmes d'y participer. Certains hommes ont suivi une formation de base sur des thèmes de nutrition et de santé et il est prévu d'offrir aux femmes enceintes une formation à l'ANJE et aux soins maternels, d'intensifier la formation à la transformation et à la cuisson des aliments à la maison et de créer une formation technique intitulée "le peuple et la permaculture". Une infirmière a été recrutée à temps partiel pour seconder la formation à la santé et à la nutrition dans le district de Humla et le HPC a développé et fourni pour la première fois une FdF en matière de santé des femmes à neuf femmes et neuf hommes de Humla.

Un projet de recherche a également été mené en vue de tester les qualités nutritionnelles du riz cultivé par le SRI (System of Rice Intensification) par rapport au riz traditionnel (ces données n'ont pas encore été analysées). Des indicateurs ont été développés pour surveiller tous les aspects du HPC et un concept de recherche a été rédigé; des financements sont actuellement en cours de solicitation. 

Conclusions

Si l'approche du HPC ne met pas particulièrement l'accent sur la nutrition, de nombreuses activités possèdent un fort potentiel d'impact nutritionnel positif. Certaines des leçons tirées d'autres programmes nutritionnels ont été transformées en directives pouvant être appliquées au HPC afin d'accroître son impact nutritionnel. Par exemple, il est largement reconnu que les programmes agricoles sont plus susceptibles d'avoir un impact nutritionnel positif lorsqu'une composante de communication pour le changement des comportements en matière de nutrition est inclus(FAO 2013).

En utilisant le design de la permaculture, des systèmes intégrés reliant des secteurs traditionnellement séparés peuvent servir à renforcer la santé et la nutrition au sein des communautés, d'une manière durable d'un point de vue social, économique et environnemental. En raison des défis divers et variés auxquels sont confrontées les communautés rurales népalaises, une approche véritablement multi sectorielle des programmes est essentielle et le HPC offre un modèle pour des circonstances similaires.

Le personnel du HPC et les CP jouent déjà le rôle d'ambassadeurs de la permaculture. Le travail effectué par les CP à la suite du tremblement de terre de 2015 (les agriculteurs du HPC sont allés apporter leur aide aux victimes) prouve la valeur du travail du HPC. Après le tremblement de terre, les CP ont été déployés dans les districts de l'est du Népal afin d'aider les communautés à se reconstruire grâce au design et aux techniques de permaculture. D'autres opportunités de programmes d'accompagnement de ce type, qui permettent d'étendre la portée de la permaculture au Népal, seraient précieuses. La durabilité du HPC s'appuie sur ses faibles coûts et sur la capacité qu'il a donné aux autochtones de contrôler le projet.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter Anne-Marie Mayer.

Read more...

Références

ONUAA, 2013 Synthesis of guiding principles on agriculture programming for nutrition.

HPC (2018) Rapport semestriel du HPC, avril 2018.
http://himalayanpermaculture.com/.

Ministry of Health Nepal and New Era (2017). Demographic and Health Survey 2016.

Recommandations de l'OMS aux soins prénatals pour que la grossesse soit une expérience positive, OMS, 2016  www.who.int/nutrition/publications/guidelines/antenatalcare-pregnancy-positive-experience/fr/

 

More like this

NEX: Renforcement des soins postnatals à Gaza : un programme de visite à domicile pour les mères et les nouveau-nés

Read an English version of this article here Amani Jouda est responsable de la petite enfance et du développement au bureau de l'UNICEF à Gaza. Selena...

FEX: Les leçons tirées du projet Porridge Mums dans le nord-est du Nigéria

Par Ellyn Yakowenko et Silke Pietzsch Read an English version of this article here Ellyn Yakowenko est directrice associée de recherche à Action Against Hunger...

FEX: Réalisation des possibilités en termes de droits et de moyens de subsistance parmi les populations tribales dans l’Inde rurale.

Par Salomé Yesudas Read an English version of this article here Salomé Yesudas travaille comme consultante sur les systèmes alimentaires locaux et...

FEX: Facteurs opérationnels dans l'intégration de la nutrition dans les programmes d'agriculture et de moyens d'existence au Zimbabwe

Par Anne-Marie Mayer, Rose Ndolo et Jane Keylock Read an English version of this article here Anne-Marie Mayer travaille comme consultante pour des programmes à...

FEX: Une approche multi-sectorielle pour améliorer la nutrition : Expériences du projet Nutrition at the Center, au Bangladesh

Read an English version of this article here Par Jahangir Hossain, Nazneen Rahman, Mohammad Hafijul Islam, Md Hasanuzzaman, Khrist Roy et Dlorah Jenkins Jahangir Hossain est...

FEX: Intervention multi-sectorielle et qui prend en compte la nutrition en cas d'alerte à la sécheresse au Pakistan

Par Ali Dino Kunbher, Shafqat Ullah et Dr Mazhar Alam Ali Dino Kunbher est directeur de programme pour la Welthungerhilfe (WHH) à Sindh, au Pakistan, qui s'occupe...

FEX: Résultats et enseignements tirés des efforts déployés par le PAM pour aider les adolescentes au Niger

Par Alexandra Pirola, Benedict Tabiojong Mbeng et Mica Jenkins Read an English version of this article here Alexandra Pirola a travaillé en tant que responsable des...

FEX: Une analyse qualitative rétrospective d'une intervention d'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants (ANJE) chez les réfugiés en Europe

Résumé d'une thèse de maîtrise1 Par Alexandra Svoboda Alexandra est étudiante de maîtrise en Nutrition pour la santé...

FEX: Programme de subventions pour le développement de l'enfance (CDGP) dans le nord du Nigeria : influencer les programmes de politiques sociales sensibles à la nutrition dans l'État de Jigawa

Par Fatima Adamu, Maureen Gallagher et Paul Xavier Thangarasa Read an English version of this article here Fatima Adamu est chargée de communication pour Action...

NEX: Retour à l'école : Le rôle des Ecoles des maris dans l'amélioration de la santé et de la nutrition maternelle et infantile au Niger

Ali Idrissa est un agent de terrain pour le projet AGRANDIS Nut1 au Niger pour l'ONG Helen Keller International (HKI). Il supervise 11 villages d'intervention du projet qui...

FEX: L'agriculture tenant compte de la nutrition en Zambie : un travail en cours continuel

L'agriculture tenant compte de la nutrition en Zambie : un travail en cours continuel1 Par Mary Corbett Read an English version of this article here Conseillère...

FEX: Interventions pour renforcer la résilience du système de santé suite à la sécheresse d'El Niño en Éthiopie

Par Amal Tucker Brown et Eric Alain Ategbo Read an English version of this article here Amal Tucker Brown travaille pour l'UNICEF depuis 2007 et a rejoint le bureau de...

FEX: Développement et valeur ajoutée du groupe nutritionnel en Turquie

Par Wigdan Babikir Makki Madani Read an English version of this article here Dr Wigdan Madani est la coordinatrice du Group Nutritionnel pour la Turquie, basée au...

NEX: Exploiter le pouvoir des jeunes leaders : Se prononcer sur la nutrition des adolescents et le mariage d'enfants

Read an English version of this article here Le 'Pouvoir des jeunes' est exploité à travers le monde en tant qu'outil de plaidoyer efficace de la...

NEX: Engagement communautaire à travers le leadership local : Accroître l'accès aux services de nutrition dans un contexte de conflit au Yémen

Dr Fatima AK Sallam est chef de projet chez Soul for Development, une ONG locale yéménite. Elle est un médecin qualifié. Khaled Albably est...

FEX: Gestion de la MAS aux Philippines : d'un modèle d'urgence à l'adoption de politiques nationales et gouvernementales

Par Aashima Garg, Anthony Calibo, Rene Galera, Andrew Bucu, Rosalia Paje et Willibald Zeck Read an English version of this article here Aashima Garg est une...

FEX: Défis de mise en œuvre et réussites d’un projet Ag4Nut mené dans l’est du Burkina Faso

Par Marcellin Ouedraogo, Régina Khassanova et Fanny Yago-Wienne Read an English version of this article here Marcellin Ouedraogo a été en charge des...

Blog post: Privilégier la nutrition maternelle en Asie du Sud – Réflexions lors d’une conférence régionale

Plus tôt ce mois-ci, j'ai assisté à une conférence organisée conjointement par l'Association sud-asiatique de coopération...

FEX: Programme de nutrition au Bahr el Ghazal du Nord, Soudan du Sud : le temps de la réflexion

Par Natalie Sessions et Regine Kopplow Read an English version of this article here Natalie Sessions est responsable du Programme de nutrition d'urgence pour la Surge...

NEX: Progresser vers une programmation multisectorielle en Mauritanie

Mohamed Ould Saleck est le coordinateur du Programme National de Nutrition du Ministère des Affaires sociales, de l'Enfance et de la Famille en Mauritanie. Contexte Un...

Close

Reference this page

Anne-Marie Mayer (2019). Compte rendu de l'impact nutritionnel sur un projet de permaculture au Népal.. Field Exchange issue 59 French, January 2019. www.ennonline.net/fex/59/projetdepermacultureaunpal

(ENN_6278)

Close

Download to a citation manager

The below files can be imported into your preferred reference management tool, most tools will allow you to manually import the RIS file. Endnote may required a specific filter file to be used.