Menu ENN Search

Recherche sur la programmation multisectorielle de nutrition : réflexions sur une approche intégrée nutrition et cash et eau, hygiène assainissement

By Ambarka Youssoufane on 29 August 2017

CLICK HERE TO READ IN ENGLISH

Il y a quelque temps j'ai eu l'opportunité de participer à un événement régional à Dakar en Sénégal sur les approches nutritionnelles multisectorielles, organisé par ACF et ses partenaires. Cette rencontre rentrait dans le cadre de la restitution de l’étude "Research on Food Assistance for Nutrition Impact" (REFANI) réalisée au Niger en 2015. En plus de l'étude du Niger, le projet REFANI a également été mené au Pakistan et en Somalie par un consortium de partenaires dont ENN. Le projet de recherche REFANI avait pour objectif global d’évaluer l'impact des transferts monétaires (cash) sur la prévention de l’émaciation (malnutrition aigüe) dans les pays ciblés. ENN était responsable (avec ACF, partenaire de mise en œuvre) de l'étude au Pakistan où nous avons mis en place un essai contrôlé randomisé dont les résultats ont été publié dans l’article Impact evaluation of different cash-based intervention modalities on child and maternal nutritional status in Sindh Province, Pakistan, at 6 mo and at 1 y: A cluster randomised controlled trial. at 6 mo and at 1 y: A cluster randomised controlled trial. L’étude REFANI Pakistan a été une des toutes premières études à démontrer un impact du cash sur la malnutrition aigüe. ENN a également constaté des réductions importantes du retard de croissance lors de cette étude. A la rencontre de Dakar, à laquelle ont pris part plusieurs institutions, notamment les institutions gouvernementales et non gouvernementales, les organismes des Nations Unies, les instituts de recherche et les entreprises privées, les présentations ont été axées sur l'impact du cash et du WASH sur la malnutrition à travers 3 panels successifs :

  1. Distribution des transferts monétaires pour la prévention de la malnutrition.
  2. Distribution des transferts monétaires au cours des 1000 premiers jours.
  3. Intégration de la nutrition et l’eau, hygiène et assainissement (WASH) pour l’amélioration de l'état nutritionnel.

Les études, sur l'impact des programmes de cash transfert, présentées ont démontré des résultats mitigés sur la malnutrition infantile. Ces études (évaluation du projet Mam'out ;  projet santé nutritionnelle à assise communautaire à Kayes ; L'étude REFANI au Niger) ont essentiellement démontré une amélioration de la diversité alimentaire comme résultat principal. L'étude REFANI du Niger n'a donc pas démontré un impact du cash sur la malnutrition aigüe mais a suscité un débat sur l'impact probable des interventions de cash transfert et si l'impact peut être amélioré lorsque le cash est combiné avec d'autres interventions.

La 2e thématique de cette journée de restitution a concerné l’impact des interventions intégrées nutrition et WASH. Cette partie a été pour moi d’un intérêt particulier en raison des résultats présentés au cours de ce panel qui démontrent des impacts fort intéressants des interventions WASH sur la malnutrition. C’est donc sur cet aspect que je voudrais m’appesantir plus longuement à travers 2 des présentations faites :

Évaluation de l'efficacité de l’intégration d'une composante WASH communautaire au programme de prise en charge ambulatoire standard de la malnutrition aiguë sévère (MAS).

L'efficacité de l’intégration d'une composante WASH communautaire au programme standard de prise en charge de la MAS a été étudiée dans deux districts de la région du Kanem au Tchad. L'objectif de ce programme était de vérifier si la stratégie "WASH in Nut" avait l'impact souhaité sur les résultats nutritionnels. Cette intervention a consisté en la distribution d'un kit WASH (contenant du chlore, du savon, des récipients de stockage d'eau domestique) aux tuteurs des enfants admis dans les centres de prise en charge de la MAS en ambulatoire ainsi que des messages sur l'hygiène. Un groupe d'intervention recevant la prise en charge MAS et le kit WASH a été comparé à un groupe témoin recevant uniquement la prise en charge MAS. Cette étude a révélé que la distribution du kit WASH a permis de réduire les épisodes de diarrhée dans le groupe d'intervention, elle a également réduit le taux de non-répondant dans la prise en charge de MAS et d’améliorer les taux de guérison. Cette étude démontre l’intérêt d’intégrer un paquet WASH aux programmes de prise en charge de la MAS, en particulier dans les zones présentant des taux élevés de diarrhée et de non répondants.

Malnutrition aiguë, élevage et pratiques d'hygiène autour de la chaîne de l'eau dans l'est du Tchad

Cette intervention mise en œuvre par Concern Worldwide intitulée « Résilience communautaire à la malnutrition aiguë» (CRAM) est une intégration nutrition, santé; WASH et alimentation, revenue et marché (ARM). Un ensemble d'intervention multisectorielle (agriculture, WASH, soutien du système de santé, communication pour le changement de comportement, genre) a été mis en oeuvre dans un groupe de 35 villages « intervention » et comparé à un groupe de 34 villages témoins. L'intervention WASH consistait essentiellement à séparer les sources d'eau pour la communauté et les animaux. Avant l'intervention, les animaux (bovins) buvaient aux mêmes puits que les membres de la communauté. L'intervention a permis de séparer les puits pour les animaux et les puits utilisés pour l'eau potable et de créer de meilleures conditions d'hygiène pour les membres de la communauté. Cette intervention, qui a duré de 2012 à 2016, a eu un impact significatif sur l'état nutritionnel de la population ciblée. En effet, le taux de malnutrition aigüe et de retard de croissance est resté stationnaire dans les groupes « intervention », alors qu'ils augmentaient dans les groupes témoins. L'approche combinée WASH et nutrition a eu plus d'impact que l'intervention nutritionnelle seule. Ce résultat confirme l'efficacité des approches intégrées, mais aussi une meilleure compréhension du mécanisme d'impact de cette approche.

La rencontre de Dakar a confirmé l'importance des approches multisectorielles pour Réduire la malnutrition aigüe et le retard de croissance des enfants. Nous avons vu comment les centres de santé, prenant en charge la malnutrition aigüe sévère, peuvent améliorer leurs résultats en intégrant des composants WASH et au-delà, comment les acteurs de la nutrition doivent mettre en place des approches multisectorielles pour la prévention et le traitement de la malnutrition. Bien que ces approches soient plus prometteuses et largement acceptées par les pays et les acteur mise en œuvre, elles ne sont souvent pas bien soutenues par les donateurs. En tant qu'experts techniques, on constate qu'il n'y a pas de problème à entreprendre une approche multisectorielle. Mais pour les donateurs, nous devons être beaucoup plus clairs sur la façon dont ces programmes multisectoriels devraient être conçus, car cela n'est pas toujours évident. Il existe un grand écart de connaissances sur les programmes multisectoriels, c'est-à-dire quel est le meilleur moyen de mettre en œuvre de tels programmes ? Comment être le plus rentable et le plus coût-efficace de et comment atteindre le plus grand impact. C'est là un défi pour chacun d'entre nous qui travaille dans ce domaine.

More like this

FEX: L'impact de l'éducation nutritionnelle parallèlement au traitement de la malnutrition aiguë modérée à Madagascar.

Par Paul Sanyas, Brigitte Audras, Margot Magnin et Voahangy Rajaobelina Paul Sanyas est un pédiatre qui a été responsable du département de...

FEX: Interventions pour renforcer la résilience du système de santé suite à la sécheresse d'El Niño en Éthiopie

Par Amal Tucker Brown et Eric Alain Ategbo Amal Tucker Brown travaille pour l'UNICEF depuis 2007 et a rejoint le bureau de UNICEF Éthiopie en février 2015 en...

FEX: La malnutrition aiguë : ce qu'il reste à faire dans les pays d'Asie de l'Est et du Pacifique

Par Cecilia De Bustos, Cécile Basquin et Christiane Rudert Cecilia De Bustos est spécialiste en nutrition et santé publique, elle travaille actuellement...

FEX: Intervention multi-sectorielle et qui prend en compte la nutrition en cas d'alerte à la sécheresse au Pakistan

Par Ali Dino Kunbher, Shafqat Ullah et Dr Mazhar Alam Ali Dino Kunbher est directeur de programme pour la Welthungerhilfe (WHH) à Sindh, au Pakistan, qui s'occupe...

FEX: Gestion de la MAS aux Philippines : d'un modèle d'urgence à l'adoption de politiques nationales et gouvernementales

Par Aashima Garg, Anthony Calibo, Rene Galera, Andrew Bucu, Rosalia Paje et Willibald Zeck Aashima Garg est une spécialiste de la nutrition travaillant pour...

FEX: Introduction à l'édition spéciale

La série d'articles la plus récente du Lancet portant sur la dénutrition maternelle et infantile (Bhutta et al, 2013) a estimé que, même...

FEX: Réalisation des possibilités en termes de droits et de moyens de subsistance parmi les populations tribales dans l’Inde rurale.

Salomé Yesudas travaille comme consultante sur les systèmes alimentaires locaux et l'agriculture tenant compte de la nutrition auprès de plusieurs...

FEX: Alerte et réponse rapide à la crise nutritionnelle en RDC

Par Alain Georges Tchamba Alain Georges Tchamba est le coordonnateur pour la nutrition à Cooperazione Internazionale (COOPI) en République Démocratique du...

FEX: Recommandations pour la planification multisectorielle de la nutrition : expériences transversales du Népal et de l'Ouganda

Par Amanda Pomeroy-Stevens, Heather Viland et Sascha Lamstein Amanda Pomeroy-Stevens est Conseillère en recherche et évaluation sur le Projet USAID SPRING (JSI)....

FEX: Gestion de la malnutrition aiguë chez les nourrissons (GMAN) dans une population de réfugiés sud soudanais en Ethiopie

De Mary T Murphy, Kassahun Abebe, Sinead O'Mahony, Hatty Barthorp et Chris Andert Sinead O'Mahony est conseillère en nutrition au siège social de GOAL....

FEX: Renforcer la capacité des services de santé à gérer la malnutrition aiguë sévère au Mali

Par le Dr Malam Kanta Issa Le Dr Malam Kanta Issa a travaillé comme chef de mission pour ALIMA Mali depuis 2015. Après avoir obtenu son doctorat en...

NEX: Creuser jusqu'au niveau infranational : Mise en oeuvre multisectorielles au Kenya, au Népal et au Sénégal

L'équipe de Gestion des Connaissances SUN de l'ENN Des progrès substantiels ont été accomplis dans la défense de renforcement de programmes...

FEX: Renforcement et maintien des services de nutrition pendant les conflits au Yémen : enseignements tirés du sous-groupe national pour la nutrition de Hodeidah

Par Dr Saja Abdullah, Dr Rasha Al Ardi et Dr Rajia Sharhan Dr Saja Abdullah est le chef de la section de la nutrition de l'UNICEF au Yémen Dr Rasha Al Ardi est le...

FEX: Préparation et présentation d'un mélange de maïs et de soja : les bienfaits constatés parmi les mères-guides et les soignants d’enfants souffrant de malnutrition modérée au Malawi.

Résumé de recherches publiées1 et non publiées Par Beatrice Lorge Rogers (chercheuse principale), Patrick Webb (chercheur principal), Jocelyn...

FEX: Programme de subventions pour le développement de l'enfance (CDGP) dans le nord du Nigeria : influencer les programmes de politiques sociales sensibles à la nutrition dans l'État de Jigawa

Par Fatima Adamu, Maureen Gallagher et Paul Xavier Thangarasa Fatima Adamu est chargée de communication pour Action Contre la Faim au Nigeria Programme de subventions...

Resource: Transcription du podcast: Un voyage vers la programmation nutritionnelle multisectorielle au Népal: évolution, processus et perspectives avec Stanley Chitekwe

Listen to the podcast in English Charulatha Banerjee (CB): Spécialiste Régional Gestion des Connaissances Asie Stanley Chitekwe (SC): Chief de Nutrition UNICEF,...

FEX: Les leçons tirées du projet Porridge Mums dans le nord-est du Nigéria

Par Ellyn Yakowenko et Silke Pietzsch Ellyn Yakowenko est directrice associée de recherche à Action Against Hunger USA, soutenant un portefeuille de projets de...

NEX: Engagement communautaire à travers le leadership local : Accroître l'accès aux services de nutrition dans un contexte de conflit au Yémen

Dr Fatima AK Sallam est chef de projet chez Soul for Development, une ONG locale yéménite. Elle est un médecin qualifié. Khaled Albably est...

FEX: Potentiel des programmes agricoles à être affectés par la nutrition dans le cadre de l'alimentation scolaire : leçons d'Haïti

Par Nathan Mallonee, Jason Streubel, Manassee Mersilus et Grace Heymsfield Nathan Mallonee est directeur de l'efficacité des programmes pour le programme...

FEX: Expériences SUN: leçons du Pakistan

Muhammad Aslam Shaheen est le chef de la section Nutrition au Ministère de la Planification du développement et de la réforme du Pakistan, ainsi que le...