Menu ENN Search

Points de vente du « Vrai goût du Sri-Lanka » : promouvoir les aliments locaux pour des régimes plus sains

Read an English version of this article here

Disna Rathnasingheest directrice suppléante du Développement du secteur agroalimentaire, au sein du ministère de l’Agriculture du Sri Lanka. 

Gamini Samarasingheest également directeur suppléant du Centre de ressources phyto-génétiques du Sri Lanka et coordonnateur national du projet Biodiversité pour l’alimentation et la nutrition. 

Renuka Silvaest professeure de nutrition et directrice du département de nutrition appliquée de l'Université Wayamba du Sri Lanka. 

Danny Hunterest le coordinateur mondial du projet sur la biodiversitépour l'alimentation et la nutrition et un scientifique senior de l'initiative Healthy Diets from Sustainable Food Systems. 

Contexte

Le Sri Lanka, l’un des hauts lieux de la biodiversité du monde, abrite une très grande diversité d’espèces comestibles, notamment des plantes sauvages, des races d’animaux locales, des cultures vivrières et des variétés traditionnelles de fruits et de légumes riches en nutriments. Les agriculteurs sri-lankais ont conservé cette riche agro-biodiversité dans leurs champs pendant des milliers d'années. Aujourd'hui, l'urbanisation et les changements générationnels dans les préférences alimentaires et les modes de vie ont entraîné des changements dans la production alimentaire, les habitudes alimentaires et le système alimentaire. 

Bien que la santé et le niveau de vie des Sri-lankais se soient améliorés au cours des dernières années, la malnutrition continue de poser un grave problème. La prévalence de la sous-alimentation (de 13,8 % en 2010 à 10,9 % en 2018) et du retard de croissance des enfants (de 19,2 % en 2010 à 17,3 % en 2018) a été modérée, mais la malnutrition infantile a augmenté à un taux alarmant de 15,1 % sur la même période1. En outre, plus de la moitié des enfants et des adolescents sri-lankais souffrent de multiples carences en micronutriments, notamment de faibles niveaux de vitamine A et de fer2. Parallèlement, les maladies non transmissibles liées à l'alimentation, telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, l'obésité et le cancer, sont en augmentation au Sri Lanka : une personne sur trois a une tension artérielle élevée et un tiers des femmes sont en surpoids3. La consommation de sel est deux à trois fois plus élevée que celle recommandée et la consommation de fruits, de légumes et de produits laitiers est faible2

Une ressource inexploitée

Les espèces indigènes riches en nutriments restent une ressource largement inexploitée pour la sécurité alimentaire à long terme du pays. L'inclusion de l'agro-biodiversité dans les systèmes et les régimes alimentaires peut aider à résoudre les problèmes nationaux de nutrition et de santé liés à l'alimentation, en fournissant un accès rapide à la diversité des éléments nutritifs nécessaires à une croissance et à une vie saines. Actuellement, les fruits et légumes traditionnels disponibles localement sont considérés comme « inférieurs » ; souvent en raison d'un manque de sensibilisation et parce qu'ils ne répondent pas aux normes esthétiques auxquelles les consommateurs s'attendent. Un soutien plus technique, politique et financier, ainsi que des incitations et une sensibilisation du public sont clairement nécessaires pour que les agriculteurs puissent conserver et cultiver ces aliments, et pour que les consommateurs les trouvent attirants et créent une demande pour eux. 

Points de vente d'aliments sains dirigés par des femmes

Une approche novatrice pour faire face à ces multiples défis a été la conception et la mise en œuvre d’un réseau de points de vente de nourriture « Le vrai goût du Sri Lanka » de Hela Bojun, à travers le pays. Environ 750 femmes ont été formées dans le cadre du Programme de vulgarisation de l’agriculture des femmes du Département de l’agriculture dans les domaines de la préparation des aliments, de l’hygiène des aliments, du suivi de la clientèle et de la gestion des affaires. Actuellement, 22 points de vente sont établis principalement dans les zones urbaines, y compris les campus universitaires et à proximité des bureaux du gouvernement. 

Les cantines offrent aux femmes une opportunité de gérer leur propre entreprise

Il y a eu un certain nombre de raisons pour créer un réseau de Hela Bojun, notamment :

Lutte contre la progression de l'obésité 

Il s'agit du premier réseau national de débouchés alimentaires locaux de ce type pour promouvoir activement les aliments locaux pour une alimentation saine, ainsi que les moyens de subsistance des femmes et des agriculteurs des zones rurales. Hela Bojun s'est avérée populaire parmi les clients, suscitant enthousiasme et demande pour les aliments traditionnels locaux. La population dans son ensemble prend également de plus en plus conscience de l’impact d’une mauvaise alimentation sur la santé en général, de la surcharge pondérale/obésité et des maladies non transmissibles, et du potentiel des aliments traditionnels riches en nutriments pour faire face à ce problème. 

Les efforts pour renforcer la sensibilisation et la présentation des aliments traditionnels locaux et sains se poursuivent, notamment par le renforcement des capacités des vendeurs. Les magasins d'alimentation vendent des aliments locaux à des prix compétitifs et abordables, contribuant à rendre les aliments traditionnels plus accessibles à la population en général. Certaines femmes ont été habilitées à gagner un salaire décent (600 à 800 US$ par mois).

Rendre les collations plus saines

Dans le cadre du projet Biodiversité pour l’alimentation et la nutrition4, qui a soutenu l’extension du réseau Hela Bojun, une plate-forme multi-sectorielle a été créée à Sri Lanka qui relie de nombreux ministères (y compris la santé), universités, organisations non gouvernementales et organismes communautaires concernés, chefs cuisiniers, diététiciens et nutritionnistes. Cela a eu de nombreux avantages, notamment le partenariat avec un réseau de recherche universitaire qui a fourni des données sur la composition nutritionnelle des aliments locaux vendus dans les magasins, et il est prévu d'afficher à l'avenir l'étiquetage des informations nutritionnelles. Parmi les autres initiatives, des chefs cuisiniers travaillant avec les groupes de femmes pour renforcer les capacités en matière de qualité, de présentation et de traitement des aliments. 

Une évaluation de la valeur nutritionnelle de l'alimentation en vente a montré que certains petits-déjeuners et collations traditionnels ne pouvaient pas être catégorisés comme "sains". Pour y remédier, divers partenaires collaborent avec les organisateurs de Hela Bojun afin d'identifier des alternatives et des recettes plus saines et plus nutritives qui étaient autrefois courantes dans la culture alimentaire sri-lankaise, notamment des produits céréaliers traditionnels (mil), des fruits de saison sous-utilisés, des légumes et une variété de légumes verts feuillus, afin de les rendre plus largement disponibles. L'initiative comprend également une préparation d'aliments plus sains et des recettes qui attirent visuellement les consommateurs.

Campagnes à venir

En outre, de nouveaux efforts sont concentrés sur des campagnes de promotion d'aliments sains ciblées et innovantes, des stratégies de communication utilisant les réseaux sociaux et les médias, et sur la collaboration du Ministère de l'Agriculture avec le secteur privé et les universités. Promouvoir des aliments sains, en particulier les céréales traditionnelles, les légumineuses, les fruits et les légumes, pourrait non seulement renforcer l’aspect promotionnel de la santé de l’initiative, mais aussi mieux relier les points de vente de Hela Bojun aux écoles, jardins potagers, jardins urbains, lieux de travail et petites exploitations agricoles. Certaines de ces campagnes sont en cours et comprennent des discussions avec le Ministère de l'Éducation pour convertir les cantines scolaires en Hela Bojun.

Read more...

1globalnutritionreport.org/nutrition-profiles/asia/southern-asia/sri-lanka/

2Weerahewa J, Gedara P, Wijetunga C. Nutrition Transition in Sri Lanka: A Diagnosis. Ann. Nutr. Food Sci. 2018;2:1020

3www.who.int/beat-ncds/countries/sri-lanka/en/

4Le projet Biodiversité pour l'alimentation et la nutrition était un projet multi-pays mené au Brésil, au Kenya, en Turquie et au Sri Lanka par le Fonds pour l'environnement mondial, mécanisme de financement destiné à la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique. www.b4fn.org/countries 

More like this

FEX: Réalisation des possibilités en termes de droits et de moyens de subsistance parmi les populations tribales dans l’Inde rurale.

Par Salomé Yesudas Read an English version of this article here Salomé Yesudas travaille comme consultante sur les systèmes alimentaires locaux et...

FEX: Compte rendu de l'impact nutritionnel sur un projet de permaculture au Népal.

Read an English version of this article here Par Anne-Marie Mayer Anne Marie Mayer est une nutritionniste indépendante spécialisée dans les rapports...

FEX: Intégrer la nutrition dans un programme d'alimentation scolaire pour les personnes déplacées à l'interne de leur pays et les enfants des rues vulnérables dans le nord-est du Nigéria

Par Greg Sclama Read an English version of this article here Gregory Sclama est professeur adjoint du développement international et d'économie à...

FEX: Programme de subventions pour le développement de l'enfance (CDGP) dans le nord du Nigeria : influencer les programmes de politiques sociales sensibles à la nutrition dans l'État de Jigawa

Par Fatima Adamu, Maureen Gallagher et Paul Xavier Thangarasa Read an English version of this article here Fatima Adamu est chargée de communication pour Action...

Blog post: Privilégier la nutrition maternelle en Asie du Sud – Réflexions lors d’une conférence régionale

Plus tôt ce mois-ci, j'ai assisté à une conférence organisée conjointement par l'Association sud-asiatique de coopération...

FEX: Facteurs opérationnels dans l'intégration de la nutrition dans les programmes d'agriculture et de moyens d'existence au Zimbabwe

Par Anne-Marie Mayer, Rose Ndolo et Jane Keylock Read an English version of this article here Anne-Marie Mayer travaille comme consultante pour des programmes à...

NEX: Poshan Nanglo : Projet pilote d'un nouvel outil pour le changement de comportement nutritionnel au Népal

Sophiya Uprety est une nutritionniste de santé publique avec 12 ans d'expérience au Népal, contribuant à la politique et aux programmes de...

NEX: Exploiter le pouvoir des jeunes leaders : Se prononcer sur la nutrition des adolescents et le mariage d'enfants

Read an English version of this article here Le 'Pouvoir des jeunes' est exploité à travers le monde en tant qu'outil de plaidoyer efficace de la...

FEX: Les leçons tirées du projet Porridge Mums dans le nord-est du Nigéria

Par Ellyn Yakowenko et Silke Pietzsch Read an English version of this article here Ellyn Yakowenko est directrice associée de recherche à Action Against Hunger...

FEX: Analyse des barrières des comportements d'alimentation des nourrissons et jeunes enfants et de la nutrition maternelle chez les personnes déplacées dans le nord et le sud de la Syrie

Read an English version of this article here Par Shiromi Michelle Perera Shiromi Michelle Perera est responsable technique au sein de l'unité technique de...

FEX: Éditorial

Ce numéro de Field Exchange aborde principalement les thèmes de l'augmentation et l'intégration des programmes relatifs à la nutrition ainsi...

NEX: Engagement communautaire à travers le leadership local : Accroître l'accès aux services de nutrition dans un contexte de conflit au Yémen

Dr Fatima AK Sallam est chef de projet chez Soul for Development, une ONG locale yéménite. Elle est un médecin qualifié. Khaled Albably est...

FEX: Préparation et présentation d'un mélange de maïs et de soja : les bienfaits constatés parmi les mères-guides et les soignants d’enfants souffrant de malnutrition modérée au Malawi.

Résumé de recherches publiées1 et non publiées Par Beatrice Lorge Rogers (chercheuse principale), Patrick Webb (chercheur principal), Jocelyn...

NEX: Fournir des produits alimentaires mélangés de haute qualité, produits localement et enrichis en Afrique de l’Ouest

Sofia Condes est une économiste de la santé publique qui travaille pour GAiN dans l'équipe de politique et finance alimentaire, centrée sur...

NEX: Retour à l'école : Le rôle des Ecoles des maris dans l'amélioration de la santé et de la nutrition maternelle et infantile au Niger

Ali Idrissa est un agent de terrain pour le projet AGRANDIS Nut1 au Niger pour l'ONG Helen Keller International (HKI). Il supervise 11 villages d'intervention du projet qui...

NEX: Collaborer pour la nutrition : les changements au sein des Ministères de la santé et de l’agriculture au Kénya

Read an English version of this article here Lillian Karanja de l'ENN a interviewé Veronica Kirogo, directrice adjointe des services de nutrition et de...

FEX: Mouvement SUN: Expériences en Indonésie

Par Nina Sardjunani et Endang L. Achadi Read an English version of this article here Nina Sardjunani est leader du groupe SUN et était auparavant ministre adjoint du...

FEX: L'agriculture tenant compte de la nutrition en Zambie : un travail en cours continuel

L'agriculture tenant compte de la nutrition en Zambie : un travail en cours continuel1 Par Mary Corbett Read an English version of this article here Conseillère...

Blog post: Retard de croissance & Emaciation en Asie du Sud - Réflexions depuis une conférence régionale

Read this blog in English Au fil des années, la portée du travail d'ENN s'est étendue au-delà de l'accent mis initialement sur les...

FEX: Gestion de la malnutrition aiguë chez les nourrissons (GMAN) dans une population de réfugiés sud soudanais en Ethiopie

De Mary T Murphy, Kassahun Abebe, Sinead O'Mahony, Hatty Barthorp et Chris Andert Read an English version of this article here Sinead O'Mahony est conseillère...

Close

Reference this page

Disna Rathnasinghe, Gamini Samarasinghe, Renuka Silva and Danny Hunter (2019). Points de vente du « Vrai goût du Sri-Lanka » : promouvoir les aliments locaux pour des régimes plus sains. Nutrition Exchange 12 French Edition, July 2019. www.ennonline.net/nex/12/pointsdevente

(ENN_6399)

Close

Download to a citation manager

The below files can be imported into your preferred reference management tool, most tools will allow you to manually import the RIS file. Endnote may required a specific filter file to be used.