Menu ENN Search

Faire le bilan des procédures et des objectifs : Évaluations conjointes du Mouvement SUN (2017) au Burkina Faso et au Kenya

Ambarka Youssoufane, spécialiste regionale ENN en gestion de connaissances pour l'Afrique de l’Ouest et l'Afrique centrale, et  Lillian Karanja, spécialiste régional ENN dans la gestion des connaissances pour l'Afrique de l'Est et l’Afrique australe, ont été invités à observer les évaluations conjointes au Burkina Faso et au Kenya, respectivement.

Introduction

Chaque année, les pays membres du Mouvement SUN sont encouragés à s’engager dans un exercice d’évaluation conjointe (EC) pour évaluer les progrès réalisés par leurs pays en ce qui concerne quatre processus qui leur permettraient de se rapprocher des objectifs stratégiques détaillés dans la Stratégie et feuille de route du Mouvement SUN (2016-2020).

Le processus d'EC a été lancé en 2014 et constitue le fondement de base du cadre SUN de suivi, évaluation, redevabilité et apprentissage (MEAL)1.

Les scores vont de 0 (rien est en place) à 4 (terminé et pleinement opérationnel) et se basent sur des scores combinés attribués par les membres des différents réseaux de pays SUN. Les pays SUN sont encouragés à utiliser le rapport de l’année précédente comme référence pour évaluer de manière objective s'il y a eu des progrès.

Chaque pays aborde l’exercice de façon différente, quoique les considérations les plus importantes sont que l'évaluation soit facilitée par le point focal SUN du gouvernement et réalisée de façon conjointe, réunissant les acteurs des différents secteurs gouvernementaux et les parties prenantes de la nutrition, dont les représentants des réseaux de pays SUN (bailleurs de fonds, société civile, entreprises et secteur privé).

Figure 1: Gamme de notations pour chaque étape du processus de l'EC

Description de l'EC dans deux des pays SUN

Burkina Faso

Cinq réseaux de pays SUN ont été formés depuis que le Burkina Faso a rejoint le Mouvement SUN en 2011. En mai 2017, le pays a approuvé un plan stratégique multisectoriel pour la nutrition, notamment un CCR, un système de suivi et d’évaluation et un budget prévisionnel (quoique les plans annuels et les plans de travail propres aux secteurs qui contiennent des objectifs mesurables sont encore à développer), en parallèle avec une plate-forme d’information multisectorielle sur la nutrition.

La réunion de l'EC au Burkina Faso en juin 2017 a rassemblé 33 personnes, avec la majorité des participants provenant des secteurs gouvernementaux. Les réseaux représentés par seulement une ou deux personnes se sont associés à d’autres réseaux pour former un seul groupe de travail (par exemple, la société civile s'est associée au réseau du secteur privé).

Les lignes directrices du processus d'EC ont été partagées avec les participants du Burkina Faso par le point focal SUN des gouvernements quelques jours plus tôt avant la réunion, mais aucune préparation spécifique n'a été faite par les participants. Ceci aurait contribué aux contraintes de temps identifiées lors de l’EC. Néanmoins, le processus en lui-même a été décrit comme la partie la plus importante de travail, étant donné que les principaux débats ont eu lieu au sein de groupes avant d’attribuer des scores.

Ceux qui ont participé ont eu le plaisir de faire partie de l'exercice de l’EC et la plupart se sont mis d'accord sur l'importance du processus en discutant des progrès réalisés par un pays en renforcant la nutrition et les progrès en évaluation depuis l'année précédente. Cependant, il a été suggéré que les travaux de groupe pourraient être organisés par les réseaux du pays SUN entre eux avant de se rassembler comme une plateforme  multipartite, pour évaluer les progrès conjointement. Il a aussi été suggéré que les résultats mêmes de l’EC pourraient être mieux utilisés en trouvant des façons de suivre les progrès vers la réalisation des objectifs du CCR.

Kenya

Pour le Kenya, l’EC qui s’est tenu en mai 2017 a été principalement une réunion de tous les réseaux SUN. Trente-six personnes ont participé, y compris neuf du gouvernement. L’événement était une occasion pour chaque réseau, pris singulièrement, aussi bien de faire le bilan de sa progression, durant la phase d’autoévaluation (les réseaux SUN du Kenya avaient mené une auto-évaluation, soit par courriel soit par des discussions en face à face, avant la réunion de l’EC), que de construire une prise de conscience du progrès des uns et des autres collectivement.

Les participants étaient concentrés et les différents réseaux semblaient conscients du progrès et des limites de chacun, se servant de cela pour contester l’autre quand sera venu le temps alloué à l'évaluation. Deux animateurs se sont relayés afin de conduire les participants à travers les processus de l’EC, lecture des marqueurs de progrès et les scores attribués pour chaque réseau de leur auto-évaluation, puis permettre des discussions pour attribuer une note commune. Les désaccords sur les scores ont été examinés en se référant à l’année précédente pour vérifier s'il y avait eu des progrès sur ladite question. Les participants ont estimé que les progrès enregistrés nécessitaient de rester modeste afin de motiver les acteurs à s’améliorer.

L’exercice de l’EC était un moyen vers une meilleure fin, en termes d'évaluation du seuil que les réseaux ont franchi en définissant et adoptant un objectif commun ; par exemple, dans le cas du Kenya finalisant la stratégie de sécurité alimentaire et de nutrition, afin d’avoir un CCR qui puisse être adopté par tous les réseaux ; révision du Plan d’Action National kényan pour la Nutrition ; et le progrès dans l’adoption du projet de loi sur la sécurité alimentaire et la nutrition.

Le contenu de l’EC s'est avéré utile pour stimuler plus largement, provoquer les discussions et les deux étapes du processus de l’EC (auto-évaluation et évaluation conjointe) a fourni un espace pour réfléchir sur le progrès de renforcement de la nutrition en général.

Observations finales sur les EC au Burkina Faso et au Kenya

Le processus de l’EC

L’exercice de l’EC est considéré par les deux pays comme un important processus dans l'approche du Mouvement SUN parce qu’il repose sur les points de vue de plusieurs parties prenantes axés sur la nutrition au niveau national. Ils sont alors capables de réfléchir à leur progrès vers des objectifs nutritionnels communs et identifier les faiblesses et défis afin d’intensifier et intégrer le processus de renforcement. Dans certains cas, l’EC annuelle peut être la seule occasion de l’année au cours de laquelle les intervenants en nutrition et les points focaux des gouvernements SUN sont en mesure de faire le point et se projeter vers l'année à venir. En outre, l'exercice de l’EC non seulement donne une image au niveau des pays, mais l’EC combiné donne une vue d’ensemble des progrès du Mouvement SUN. Toutefois, malgré l’importance du processus de l’EC, un certain nombre de défis ont été soulevés autour d'éléments spécifiques qu’il contient.

L’outil de l’EC

Un des défis partagés par les acteurs de ces deux pays était la nécessité d’un outil plus simple : certaines questions du questionnaire ont été décrites comme « pas simples » et nécessitant des réponses complexes et le processus de remplissage du formulaire a été jugé « pénible », avec certains doubles emplois avec d’autres outils de rapport de l'ONU. Malgré l’orientation offerte par le Secrétariat du Mouvement SUN sur l’interprétation de la signification derrière les scores, les interprétations sont restées variées, avec une incertitude sur ce que signifiaient les indicateurs.

Utilisation et implications des résultats des EC

Le manque de consultations plus poussées, dans chaque pays, sur les résultats de leur EC, après leur clôture, a été mentionné par les participants dans les deux pays. Bien que le Secrétariat du Mouvement SUN fournit des informations sur toutes les EC et comprend une analyse des informations des EC sur les rapports d'étapes annuels des progrès des Mouvements SUN, le processus de rétroaction n’était pas largement compris par les participants locaux. Il peut être utile de partager et diffuser largement le processus de documentation afin que les participants soient informés des moyens d’exploiter les conclusions du rapport final de l‘EC. Les participants à l’EC du Burkina Faso ont trouvé cet outil vraiment utile et se sont plaints de ne pas l'avoir utilisé tout au long de l’année pour surveiller la mise en oeuvre. La dernière étape de l'exercice de l’EC concerne la planification des priorités de l'année prochaine destinées à renforcer la nutrition dans le pays. Toutefois, il a été observé que les intervenants n’avaient pas considéré l'ensemble des priorités pour l’année suivante au cours de l’ EC 2016 après la fin de l’exercice et celles-ci ont seulement été revisitées au cours de l'exercice 2017 de l’EC. Ce fut sans surprise pour de nombreux intervenants de voir que bon nombre des objectifs prioritaires n’étaient pas atteints.

Les caractéristiques propres à chaque contexte qui influent sur les résultats de l’EC

Les marqueurs de progrès sous trois processus (alignement des actions autour d’un CCR) selon le modèle de l’EC supposent l’existence d’un CCR. Le manque d’un CCR officiellement adopté a une limite spécifique pour les réseaux SUN kényans, poussant les réseaux à retourner vers les groupes d'objectifs individuels plutôt que vers les objectifs communs bien définis. On sentait que les réseaux du Kenya étaient limités dans ce qu’ils pouvaient accomplir conjointement en l’absence d’une plateforme multipartite établie et un CCR homologué. Dans l’ensemble, les intervenants des deux pays ont signalé la valeur de l’engagement de réseau offerte par les EC et l’unique occasion qu’ils offrent d’acquérir un tableau complet du progrès de la nutrition au niveau national.

« Le processus de l’EC a suscité le sentiment de besoin de la nécessité d’obtenir une amélioration et gestion de stratégie du réseau d'affaires. Il a révélé un sentiment de stagnation [sur le réseau] ».

Phyllis Obote, organisateur du réseau d'affaire SUN, Kenya.

Read more...

More like this

FEX: Comprendre le cadre de résultats communs du mouvement SUN: les enseignements tirés de cinq pays

Par Tamsin Walters, Consultant ENN Ceci est un résumé d'un document ENN qui réunit la réflexion de fond autour du cadre commun des...

NEX: Processus de décentralisation de la gestion et de la coordination de la nutrition au Tchad

Mohamed Cheik Levrak est le Facilitateur international de l'Initiative REACH au Tchad depuis 2013. Antérieurement, il était le Facilitateur national de REACH en...

NEX: Mise en place de réseaux SUN dans les États fragiles et touchés par un conflit

Read an English version of this article here Équipe de gestion des connaissances SUN de l'ENN Le Mouvement SUN est « un groupement de mouvements nationaux...

Resource: Transcription du podcast: Planification et développement d'un Cadre Commun de Resultats

Écouter ce podcast en anglais Tui Swinnen (TS): Coordinateur Mondial Tamsin Walters (TW): Consultant TS : Bonjour tout le monde et bienvenue dans cette série de...

FEX: Quel rôle le secteur privé peut-il jouer pour soutenir la réduction de la malnutrition?

Par Ambarka H. Youssoufane Ambaraka est la spécialiste régional Gestion de connaissance pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre de ENN. Ambarka détient un...

FEX: Expériences SUN: leçons du Pakistan

Par Muhammad Aslam Shaheen et Dr Ali Ahmad Khan Read an English version of this article here Muhammad Aslam Shaheen est le chef de la section Nutrition au Ministère de...

Blog post: Notes de Myanmar – une visite conjointe d’ENN and de Nutrition International

READ THIS BLOG IN ENGLISH J'ai débuté en avril avec une visite d'une semaine au Myanmar; il s'agissait de ma première visite en tant que...

FEX: Mouvement SUN: Expériences en Indonésie

Par Nina Sardjunani et Endang L. Achadi Read an English version of this article here Nina Sardjunani est leader du groupe SUN et était auparavant ministre adjoint du...

NEX: Un catalyseur pour le renforcement des pays SUN : Expériences de l'Assistance Technique pour le Tadjikistan et les Philippines

L'équipe de gestion des connaissances SUN de l'ENN avec la contribution de « Nutrition International » (NI) et de « Maximising the Quality of...

Resource: Transcription du Podcast: Mise en œuvre d'un Cadre Commun de Resultats

Écouter ce podcast en anglais Tui Swinnen (TS): Coordinateur Mondial Tamsin Walters (TW): Consultant TS : Bonjour tout le monde et bienvenue dans le deuxième...

NEX: Exploiter le pouvoir des jeunes leaders : Se prononcer sur la nutrition des adolescents et le mariage d'enfants

Read an English version of this article here Le 'Pouvoir des jeunes' est exploité à travers le monde en tant qu'outil de plaidoyer efficace de la...

Resource: Transcription du podcast– Rôle de l'initiative REACH dans l'implémentation du SUN au Burkina Faso

Écouter ce podcast en français Ambarka Youssoufane (AY): Spécialiste Régional Gestion des Connaissances Afrique de l'Ouest et du Centre de...

NEX: Appliquer le Compendium d'actions pour la Nutrition : Expériences d’Haïti et de Birmanie

Sansan Myint est coordinatrice REACH1 en Birmanie. Agnes Solano est une ancienne coordinatrice REACH en Haïti. Holly D Sedutto est une consultante pour le réseau...

FEX: Gestion de la MAS aux Philippines : d'un modèle d'urgence à l'adoption de politiques nationales et gouvernementales

Par Aashima Garg, Anthony Calibo, Rene Galera, Andrew Bucu, Rosalia Paje et Willibald Zeck Read an English version of this article here Aashima Garg est une...

FEX: Nutrition au Soudan du Sud : surmonter les défis des systèmes d’information nutritionnelle

Le secteur de la santé au Soudan du Sud, la plus jeune nation d'Afrique, a connu une forte croissance malgré les insécurités et les crises qui ont...

FEX: Le renforcement de la nutrition (Scaling Up Nutrition ou SUN) durant des crises prolongées : l'expérience de l'Alliance de la société civile (ASC) au Soudan du Sud.

Par Mercy Laker, le Dr Emmanuel Soma et Joseph Scott Read an English version of this article here Mercy Laker est directrice adjointe de pays pour CARE Soudan du Sud....

Resource: Transcription du podcast: Évaluation et le renforcement d'un Cadre Commun de Resultats

Écouter ce podcast en anglais Tui Swinnen (TS): Coordinateur Mondial Tamsin Walters (TW): Consultant TS : Bonjour tout le monde et bienvenue au troisième et...

NEX: Défendre la nutrition au Gabon

Un entretien avec Yves Fernand MANFOUMBI, ministre gabonais de l'Agriculture, de l'Élevage et du Programme GRAINE1 entre octobre 2016 et février 2017. En tant...

NEX: Coordonner la nutrition au Mali : entretien avec le point focal de SUN

Read an English version of this article here Le Mali est confronté à des niveaux élevés de malnutrition (dont 38,5 % de prévalence de retard...

NEX: Cartographie multisectorielle des actions au Burundi et au Myanmar : Vers une coordination plus efficace

Ernest Niyokindi est le chef de cabinet adjoint/deuxième vice-président de la République du Burundi et le point focal gouvernemental du Mouvement SUN. Dr....

Close

Reference this page

Ambarka Youssoufane and Lillian Karanja (2018). Faire le bilan des procédures et des objectifs : Évaluations conjointes du Mouvement SUN (2017) au Burkina Faso et au Kenya. Nutrition Exchange 9 French Edition, January 2018. p18. www.ennonline.net/nex/9/mouvementsunburkfasoetkenya

(ENN_5859)

Close

Download to a citation manager

The below files can be imported into your preferred reference management tool, most tools will allow you to manually import the RIS file. Endnote may required a specific filter file to be used.